Gaming

God of War 2018 · Différent, mais a quel point ?

Au sommaire
  1. God of War, c'était quoi avant ?
  2. Mais du coup, qu'est-ce qui a changé ?
  3. Et alors, c'est bien?
Temps de lecture moyen : 6 min

God of War est une série de jeux vidéo mythique exclusive aux consoles de Sony. Le premier opus est sorti en 2001, et le 8ème jeu de la série est prévu pour le 20 avril 2018 ! Il s’agit en réalité du 4ème jeu de la série principale, les 4 autres étant des spin-off, notamment dédiés à la console portable de Sony, la PSP.

Aujourd’hui, les fans de la série sont dubitatifs; en effet, le prochain jeu de la série a l’air particulièrement différent de ses prédécesseurs.

 

God of War, c’était quoi avant ?

God of War, c’était une série de jeux dont les opus étaient jusqu’ici plutôt similaires. Les premier jeux God of War appartiennent au genre du « Hack’n’Slash », ou littéralement « taille et tranche ». Il s’agit de jeux qui demandent au joueur de vaincre des ennemis en grand nombre en contrôlant un personnage aux capacités particulièrement puissantes : on parle ici de combats à 1 contre 20, ou même plus!

Kratos, le héros de God of War, était un personnage au charisme indiscutable. Figure de masculinité extrême, il attirait de par une violence que l’on ne trouvait franchement que dans très peu de jeux de l’époque. Kratos était un personnage animé par la rage : démembrements, finishers brutaux; le personnage ne disposait d’aucune pitié et le démontrait à l’aide de ses muscles.

Le jeu était d’ailleurs connu pour ses combats de boss, qui se finissaient généralement dans un bain de sang, alors que Kratos mettait violemment fin à la vie des Dieux de l’Olympe. Ces meurtres brutaux avaient, à l’époque, soulevé bien de la controverse, et en regardant cette vidéo, on comprend pourquoi :

Bien qu’aujourd’hui ces scènes peuvent paraître quasiment normales pour un jeu vidéo, il est certain qu’à leur époque, ce n’était pas le cas, d’autant plus que le 3ème opus disposait d’une scène de sexe implicite… Autant dire que le PEGI 18 de God of War était mérité, et que l’aspect adulte du titre lui a valu une très grande réputation. Comme on dit, « Il n’y a pas de mauvaise publicité »!

En plus de tout cela, la franchise God of War dispose d’un grand plus : un gameplay raffiné au fil de 7 titres presque tous excellents, avec une qualité atteignant des sommets avec God of War 3.

 

Mais du coup, qu’est-ce qui a changé ?

Avec God of War 2018, on s’éloigne grandement de la formule habituelle de la série : absolument tout les aspects en sont changés. En commençant par les différences narratives, on retrouve un Kratos plus âgé, et plus sage : une barbe lui a poussé. Il a désormais un fils, Atreus, dont l’origine est encore complètement inconnue ! Quand aux dieux de l’Olympe, nous avons quitté leur territoire : on évoluera cette fois-ci dans la mythologie nordique.

Quand au gameplay, il change du tout au tout : on passe d’un Hack’n’Slash avec caméra fixée à longue distance du personnage à un jeu avec vue à la troisième personne et caméra par dessus l’épaule. On a le sentiment d’être bien plus proche de Kratos.

De plus, le combat a été entièrement repensé : on passe d’une baston rapide formée de coups balayant des grandes zones, avec des combos se finissant volontiers trois mètres dans les airs, à une bataille intense et précise, dans laquelle on donne des coups puissants qui ont l’air particulièrement satisfaisants, mais où on est aussi très lent.

La caméra par dessus l’épaule change d’ailleurs complètement la perspective que l’on a sur le champ de bataille : ici, les ennemis peuvent arriver par le dos !

Un petit peu de gameplay pour illustrer mes propos:

Les chaines d’Ares, l’arme signature de Kratos, ont également disparu suite aux événements de God of War 3. On découvrira ici une nouvelle arme, la hache Léviathan qui, malgré l’adaptation a l’environnement nordique, ne fait pas très « God of War ».  On déplorera également le manque d’armes alternatives : il ne reste que deux semaines a peine avant la sortie du jeu, mais aucune autre arme n’a été annoncée… Dans les précédents volets, on disposait d’un arsenal complet, que l’on récupérait sur les cadavres encore chauds des dieux; ici, on espère que le gameplay ne manquera pas de variété.

 

Et alors, c’est bien?

Ici, à Reward Line, on essaye de rester un minimum neutre tant que l’on a pas mis nos mains sur un produit.  Il est certain que God of War 2018 sera un jeu très différent de ses prédécesseurs. L’expérience de jeu semble être plus cinématographique : God of War 2018 est le premier jeu AAA à la 3ème personne de notre ère à opter pour une caméra qui ne coupe jamais, puisque le jeu consiste en un long plan séquence.

L’immersion semble donc être garantie… mais dans quoi, au juste ? En effet le jeu prend une dimension narrative importante : votre fils Atreus ne quitte jamais votre côté tout du long de l’expérience. De cette façon, on a une sorte d’histoire à la The Last of Us, ce qui est bien la dernière chose à laquelle on s’attendait pour God of War. On imagine donc que certains fans du côté un peu hardcore de la franchise seront déçus.

Le trailer de l’histoire de God of War… En VF. (mon dieu c’que j’aime pas ça)

Il est néanmoins normal que les studios adaptent leurs jeux aux modes du temps, et on peut également espérer que le travail de ré-imagination de la franchise par les développeurs est témoin de la passion mise dans le projet. Et si il y a bien quelque chose de vrai, c’est qu’une bonne équipe qui travaille avec passion crée toujours des jeux intéressants.

Quand aux nouveautés du gameplay, on imagine une fois de plus que les fans vont être désemparés, mais les changements n’ont pas l’air de rendre le jeu moins intéressant que ses pairs : on retrouve finalement le feeling viscéral et la brutalité des premiers God of War, même si le gameplay s’éloigne de la formule qui a rendu la franchise populaire.

GOWAxeSamGO

La hache Léviathan a également l’air d’être une arme intéressante: elle peut être lancée et rappelée au gré du joueur, créant des combos stratégiques intéressants, et il a été question dans des vidéos de gameplay de la customiser à l’aide de runes et de reforges. Les habits de Kratos seront également customisables, même si cette option ne semble pas réellement nécessaire et suit juste la mode de l’intégration d’éléments de RPG dans les jeux AAA. On espère juste que les combats de boss tellement emblématiques de la série feront un retour bien mérité dans ce nouveau jeu.

Si vous avez des questions, ou voulez même juste me parler à propos de cet article, tweetez moi à @Sagaan42 !

 

Surtout, une dernière question:

«C’est quoi cette mode d’appeler les suites aux jeux du même nom que le premier? NON MAIS SERIEUX?»

 

God of War 4, c’était si difficile?

 

Journaliste Jeux vidéos, Étudiant en Game Design
Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Scroll to top