Pop culture

Le Cosplay, un monde… coloré !

Au sommaire
  1. Définition :
  2. Les controverses du Cosplay
  3. l'argent, décisif pour le cosplay?
  4. Genre, couleur de peau, taille, poids, des facteurs source de critiques au sein de la communauté.
Temps de lecture moyen : 4 min

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’aborde un sujet qui rassemble une énorme partie de la culture populaire, le Cosplay.

Alors si tu vis sous une grotte et que tu n’as jamais entendu parler de ce qu’était le cosplay, voici un petit résumé pour toi :

Définition :

« “Cosplay” est un anglicisme formé des mots “costume” et “playing” Le cosplay consiste à se déguiser et jouer le rôle de personnages de jeux vidéos, bandes dessinées, mangas, animes, livres et autres supports de la Pop Culture… Le but de cette pratique est de ressembler le plus possible au personnage, tant dans le physique (vêtements, coiffure, accessoires…) que dans l’attitude (expressions, poses…).

Les personnes pratiquant le Cosplay sont appelées “Cosplayers/euses”. »

 

Dans cet article, je vais aborder les points un peu plus, disons, controversés du monde du cosplay. L’argent, la couleur de peau, le genre, l’ethnicité, autant de points déterminants qui font polémique dans la communauté.

 

  Un Luffy de One Piece Horreur par @senchocosplayeur sur Instagram

 

Les controverses du Cosplay

l’argent, décisif pour le cosplay?

Afin de réaliser ces costumes parfois complètement irréels, les Cosplayers ont recours à toutes sortes de matériaux afin de réaliser des armures réalistes ou même de se transformer en une créature fantastique.

 

   Un Genji d’Overwatch, par @oren_cosplay sur Instagram

 

J’ai eu la chance de poser quelques questions à @oren_cosplay, un jeune Cosplayer français de 15 ans. Celui-ci, pour pouvoir se payer des matériaux tels que le Worbla (un thermoplastique modelable à la chaleur très coûteux) crée des pièces de cosplay pour d’autres Cosplayers qu’il commissionne.

L’argent est un facteur décisif dans le cosplay. Entre l’achat de costumes déjà faits à des prix exorbitants ou de la fabrication à base de matériaux haut de gamme, les Cosplayeurs qui décrochent les meilleures places dans les concours dédiés à cet art dépensent énormément d’argent dans leur passion.

Malgré la non-compétitivité de ce domaine et de son esprit de communauté et de famille, certains plus démunis se sentent intimidés face à ces Cosplayeurs aux porte-monnaie bien remplis.

Cependant, beaucoup de Cosplayers à petit budget ont recours à la récupération, et à des matériaux plus simples (carton, mousse, plastique, ou même vêtements de leur placard)  afin de créer des cosplays inventifs et tout aussi grandioses !

 

Un papa en Guile et son adorable petite en Chun Li de Street Fighter lors du TGS 2018

 

Genre, couleur de peau, taille, poids, des facteurs source de critiques au sein de la communauté.

 

Le cosplay reste un monde ponctué de controverses, même au sein de sa propre communauté.

Beaucoup de Cosplayers subissent de la diffamation raciale et xénophobe de la part d’autres membres de la même communauté, sous prétexte de ne pas parfaitement ressembler au personnage.

Ces actes entrainent une vraie pression sociale pour les Cosplayers, qui se sentent forcés de ressembler au personnage pour pouvoir réaliser leur cosplay.

Ceci entraine souvent des polémiques d’appropriation culturelle ou de racisme.  Cela inclut, par exemple, Vaiana, le dernier opus de Disney où la jeune protagoniste polynésienne est une fille de couleur. On peut aussi mentionner le « blackface », un maquillage noircissant le visage pour un costume et ayant son équivalent caucasien, le « whitewashing ». Certains trouvent cela scandaleux, soulevant l’argument que « la couleur de peau n’est pas un costume. », .

Ce débat reste toujours d’actualité; la question d’ethnicité étant un sujet toujours très sensible au sein de la communauté cosplay. Cependant, beaucoup décident de combattre ces aprioris et ces controverses, quitte à choquer ou à étonner.

Certains Cosplayers ont décidé de dépasser la barrière du genre en créant le crossplay, un principe ou la personne revêtit un costume du genre opposé, cassant les codes et dépassant les critiques, réalisant des cosplays surprenants et sortant de l’ordinaire.

 

Crossplay de Toga dans My Hero Academia par @timothe_komaeda sur instagram, photo par Yutine Photos sur Facebook.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Scroll to top